Lors de l’Assemblée générale du 15 février 1963, Adrien GAUTTIER « Soltero » suggéra de créer un challenge entre les 3 toreros de la novillada du 5 mai et de récompenser par une cape de paseo le novillero qui aura exécuté la meilleure lidia. Proposition immédiatement entérinée par les membres de la Peña et formation d’un jury présidé par Adrien GAUTTIER.

Cette compétition s’appellera « NOVILLADA DE LA CAPE D’OR ».


Au cartel de ce 5 mai 1963 à 15h30, en ouverture de la temporada nîmoise :
6 novillos d’Antonio ORDÓÑEZ pour Vicente FERNANDEZ « El Caracol », Luis PARRA « El Jerezano » et Amadeo dos ANJOS.
Suite à la décision du jury, Antonio ORDÓÑEZ remit, lui même en piste, le trophée au portugais Amadeo dos ANJOS.

 

gallery/1963l-web
gallery/2012l

HISTOIRE DE LA CAPE D'OR

A partir de 1968, la délibération du jury et la remise du trophée s’effectuèrent aux sièges succesifs de la Peña, le Café du Printemps et le Restaurant Le Lisita.

En 1970, modification de la présentation du trophée : de cape de paseo il devint objet d’art, une cape en laiton doré conçue et gravée par Pierre PINGUET.

En 2008, la Peña décida de remettre à nouveau le trophée en piste et il en est ainsi depuis cette 47ème novillada de la Cape d’or.

Quand on consulte le palmarès, on remarque :
- le trophée n’a pas été décerné 16 fois pour diverses raisons
- 2 ganaderias l’ont obtenu : Carmen ORDÓÑEZ 1973 et Hubert YONNET 2000
- les noms de nombreux toreros décédés, retirés ou encore actifs, certains devenus des « figuras del toreo » 9 français ont été récompensés : Joël MATRAY 1982, Denis LORÉ 1988, Swan SOTO 1994, Jonathan VEYRUNES 2003, Thomas JOUBERT « Tomasito » 2010, Juan LEAL 2012, et par deux fois Christian MONTCOUQUIOL « Nimeño II » 1976 - 1977,  Andy YOUNES 2015 - 2017 et Raphaël RAUCOULE « El Rafi » 2018 - 2019.

 

 

par Pierre ROUCH et Max VEDEL

gallery/capedorblanc